Voyagez dans le temps avec ERASED

🌞! Ohayo mina ! 🌸

Vous vous demandez quel est ce petit air frais japonais ? Nous n’allons pas faire durer le suspense plus longtemps ! C’est dans cette petite rubrique que nous présenterons différents mangas et animes, mais aussi que nous échangerons avec vous sur ces derniers. Libre à vous de donner votre avis personnel en commentaire, en expliquant pourquoi il vous a plu ou non, ou bien tout simplement en nous faisant part de votre ressenti vis-à-vis de celui-ci. Sur ce, bonne lecture à tous ! 😊

🎞 Vous aimez les animes ? Mais les animes trop longs ce n’est pas ou plus vraiment votre truc ? Alors j’aimerai vous présenter Erased ou plutôt Boku dake ga inai machi ; « la ville où je suis le seul à avoir disparu », un seinen écrit par Kei Sanbe, adapté en anime en 2016.

Afin de ne pas trop spoiler, je vais seulement donner quelques détails concernant le héros et l’histoire dans laquelle il évolue. Dès le premier épisode, nous retrouvons le narrateur et personnage principal : Satorou Fujinoma, un mangaka plus ou moins raté, vivant de son second emploi : livreur de pizza dans une petite enseigne. Aux premiers abords, il apparaît comme un personnage ordinaire mais aussi plutôt blasé, qui ne laisse paraître aucune émotion. Satorou a tout de même une particularité, il a le pouvoir de revenir quelques minutes en arrière dans le temps. Ce que je pensais dans un premier temps être une impression de « déjà vu » vécu par Satorou, lui permettant d’éviter des accidents, va s’avérer être plus complexe que cela. Sans trop rentrer dans les détails, afin que vous puissiez découvrir l’œuvre par vous-même, l’anime va se dérouler sur plusieurs fronts, peu importe l’époque Satorou restera le narrateur du début à la fin.

Chaque épisode est comblé de suspens et nous laisse sur notre faim, les vingt minutes d’épisode peuvent sembler parfois passer très vite. Même lorsque le héros nous laisse penser que tout se passe bien, et se passera bien, le côté dramatique de l’anime rapplique et reprend le dessus, terminant alors l’épisode sur une bonne dose de suspense, et cela, dès le premier épisode.

L’anime est plutôt surprenant avec peu de temps morts et de nombreux rebondissements, le scénario est plutôt accrocheur et aborde des thèmes compliqués avec des scènes parfois violentes dont certaines sont très proches de la réalité, comme la violence à laquelle sont confrontés certains enfants. Pour ce qui est des musiques, ce n’est que mon avis personnel, je trouve qu’elles se marient bien avec les actions et les émotions que laissent transparaître certains personnages, ceux-ci étant plutôt attachants. J’espère qu’il vous surprendra et qu’il vous plaira autant qu’à moi.

L’opening est une chanson du groupe Asian Kung-Fu Generation ! Alors les fans ? C’est une bonne raison pour regarder cet anime, non ? ✌😊

PS : Si vous venez de Facebook : le personnage caché est Sugita Hiromo

A bientôt pour d’autres chroniques, je vous laisse faire un bon voyage (pas dans le temps :p) à destination de Erased.

Sun Rayleigh – Chroniqueuse à KAIO GAMING

Laisser un commentaire